Accueil » Uncategorized » Menace acridienne au Sahel : réunion des experts de la CLCPRO

Menace acridienne au Sahel : réunion des experts de la CLCPRO

criquet faoDepuis la résurgence du criquet pèlerin, en  2012, dans la région occidentale, les pays membres de la de la Commission de lutte contre le Criquet pèlerin dans la Région occidentale (CLCPRO) ont élaboré et mis à jour régulièrement un plan d’action régional pour enrayer la menace. La dernière actualisation de ce plan date de janvier 2013, lors de la tenue de la 11ème réunion des chargés de liaison du Programme EMPRES-RO. A l’aune du bilan des opérations de lutte entreprises jusqu’à ce jour dans la Région occidentale, cette nouvelle réunion, qui s’est tenue à Agadir (Maroc) les 10 et 11 juin dernier, avait pour objectif de permettre aux experts des pays membres de la CLCPRO, de la FAO, de l’UEMOA et de l’USAID d’échanger sur la situation acridienne actuelle et son évolution probable (y compris dans la Région centrale) et de mettre à jour en conséquence le plan d’action régional pour la période juin-août 2013 en mettant l’accent sur la solidarité régionale. L’ouverture de la réunion a été présidée par M. Brahim Hafidi, président de la région du Souss-Massa-Drâa, en présence de M. Mohamed Bellouch, directeur régional adjoint de l’agriculture du Souss-Massa-Drâa ; Dr Annie Monard (via Skype), fonctionnaire principale de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) au siège, responsable du Groupe «Acridiens et ravageurs transfrontières des plantes », secrétaire exécutif ad interim de la Commission de lutte contre le Criquet pèlerin dans la Région occidentale (CLCPRO) et coordinatrice de la réponse d’urgence de la FAO à la menace acridienne au Sahel ; M. Adel Jemmazi, président de la CLCPRO ; M. Hilaire Sanou, chargé de la sécurité sanitaire des végétaux au sein de la Commission de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) et M. Yene Belayneh, conseiller technique principal de l’Agence des Etats-Unis pour le développement international (USAID –United States Agency for International Development) ; M. Said Ghaout, directeur du Centre national de lutte antiacridienne (CNLAA) du Maroc ; et M. Thami Ben Halima, ex-Secrétaire exécutif de la CLCPRO.

Téléchargez ici le bilan des réponses pays à la menace acridienne et le plan d’action régional arrêté pour la période juin-août 2013

%d blogueurs aiment cette page :